A coeur ouvert avec Grand Ly Jeune rappeur sénégalais.

A coeur ouvert avec Grand Ly Jeune rappeur sénégalais.

Basé aux USA, Mamadou ou Grand Ly, jeune étudiant, a la musique dans la peau.  Faisant actuellement le buzz sur les réseaux sociaux, ce mois il nous fait le plaisir d’être à cœur ouvert dans nos colonnes.

Bonjour Grand Ly, ravie de vous avoir comme invité ce mois. Je vous laisse vous présenter aux lecteurs.

« Je m’appelle Mamadou Ly, mieux connu sous le nom de Grand Ly. Je suis un artiste /chanteur. Originaire de Saint-Louis, je suis actuellement étudiant aux Etats Unis. »

Ma première question est relative à votre pseudo, pourquoi Grand Ly ?

« Le surnom grand m’a été donné depuis tout petit. Je porte le prénom de l’aîné de mon père que ce dernier appelle affectueusement grand. Je peux dire qu’à part mes camarades de classe et ma famille proche, personne ne connait mon vrai prénom. Bien avant que je ne déclare ma flamme au Hip Hop alors, mon pseudo était déjà à la botte. »

J’aimerais que vous nous édifiez par rapport à votre parcours ?

Il ne s’agit pas là d’un parcours ordinaire ou simple ou plutôt d’un itinéraire longiligne. Pour moi, faire de la musique c’est communiquer, s’ouvrir à un public et partager avec lui ses états d’âme. Aussi, parler de parcours en ce moment rimerait peut-être avec l’idée d’un aboutissement en ce qui concerne ma carrière musicale. Nous n’en sommes qu’au début. Pour faire simple, je dirai juste que je suis un amoureux de la musique qui, dès le bas âge voulait échanger, dénoncer, s’exprimer à travers un microphone.

9bro, le commencement d’une histoire d’amour avec le hip-hop ?

9bros n’est outre que la cristallisation d’un commun vœu de représenter notre école au-devant de la scène. Au lendemain de cette fameuse soirée du 12 mars, une union d’élèves qui était supposée être éphémère est devenue un groupe solidaire et lié à vie. 9bros a été un tournant décisif dans ma carrière en ce sens que je me suis surpris à évoluer dans un groupe qui regorgeait de talent. Cette expérience acquise à travers cette union multidimensionnelle m’a permis de murir musicalement afin de devenir un artiste a la pensée plus fine et à la plume plus raffinée.

 

Et comment vivez-vous votre succès sur les réseaux sociaux ?

C’est le fruit d’un travail à long terme. Honnêtement, je ne savoure même pas le succès, je suis occupé à étudier et à vaquer à mes autres occupations.

Xuman et keyti, deux géants du hip-hop qui ont apprécié votre travail.  Quel effet cela vous procure ?

Je pense que le travail bien fait s’apprécie. C’est bien sur un sentiment de fierté qui m’anime lorsque les ténors du hip-hop sénégalais me félicitent, en même temps, je garde la tête sur les épaules. Il y a toujours quelque chose à corriger ou à améliorer. Le talent ne suffit pas, il y a beaucoup d’autres paramètres qui s’avèrent cruciaux quant à l’évolution d’un artiste. Je reste donc serein et attentif à tout commentaire (positif ou négatif) en ce qui concerne ma musique.

Le hip-hop sénégalais tourné vers une visibilité internationale, vous évoluez aux USA quelle touche pourriez-vous apporter dans le milieu ?

Il n’y a pas de secret dans le domaine de l’art, ce qui se fait de la meilleure des manières, s’apprécie forcément. Il serait bien difficile pour moi de vous dire ce que je pourrais apporter car il y a certaines choses qui se font à défaut de se dire. Qui vivra verra !

Le magazine est dédié ce mois à l’environnement et aux changements climatiques, quel est votre avis personnel par rapport à cela ?

Je pense que c’est une initiative à saluer. L’environnement dans lequel nous évoluons est un don de Dieu alors toute activité visant à le préserver demeure d’une importance capitale.  L’idéal serait de sensibiliser la population afin d’optimiser les manœuvres favorisant un climat désirable.

Quels sont vos projets à long terme ?

Honnêtement, j’en ai beaucoup, aussi bien dans la musique que dans l’audiovisuel. Encore une fois, certaines choses ne se disent pas mais se font. Ne vous inquiétez pas, vous serez sans doute la première à être informée au moment opportun.

 

Votre dernier mot !

Je vous invite à me suivre sur snapchat, facebook ou instagram. Du lourd se prépare comme d’habitude. On reste sage avant le carnage chers lecteurs. Merci et a très vite.

Propos recueillis par Khady Racine Sow

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :