Liberia: les défis qui attendent le Nouveau Président George Weah

Liberia: les défis qui attendent le Nouveau Président George Weah

L’ancien footballeur était le hôte du Stade Samuel Kanyon Doe ce 22 Janvier, non pas pour y faire étale de ses talents de footballeur d’antan, mais pour y être investi comme nouveau Président de la République du Liberia. Le seul Ballon d’Or africain france football a défini mis au placard son maillot de footballeur pour vêtir son nouveau costume de Chef d’Etat. Il faudrait noter que l’espoir est immense derrière Weah mais il hérite d’un pays encore en construction mais surtout dévasté par Ebola.

Entre 1989 à 2003, une guerre civile fait 250 000 morts et laisse le pays dans un état de paix fragile. Alors que le pays commence à se relever, l’épidémie Ebola le frappera de plein fouet en 2014. Actuellement, le Liberia souffre de manques criants dans certains secteurs clés comme l’éducation, la santé ou les infrastructures, et connaît également un état d’extrême pauvreté, de chômage et de corruption.

Le nouveau président réussira-t-il là où sa prédécesseure avait échoué ? Après avoir déclenché une vague d’optimisme, Ellen Johnson Sirleaf a finalement déçu : pauvreté et chômage se sont creusés, et les femmes se sont senties «abandonnées» par celle en qui elles avaient placé beaucoup d’espoirs.

George Weah a promis de lutter contre la corruption, de rendre l’école gratuite et de développer les infrastructures et la santé. Mais, pour ses détracteurs, son programme reste flou. Certains craignent que son statut de «fils du peuple» cache en réalité un programme vide, et lui reprochent son manque d’expérience.

George Weah est à l’origine de la première transition démocratique depuis 1944, mais ses tâches seront titanesques dans un pays et une région d’Afrique rongés par la pauvreté, les conflits et la corruption.

«Je mesure l’importance et la responsabilité de l’immense tâche qui m’échoit aujourd’hui», écrira sagement le nouveau président du Libéria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :