Sénégal ou le pays de l’enchantement du mensonge politique

Sénégal ou le pays de l’enchantement du mensonge politique

Il serait peut être oxymorique voire hyperbolique de vouloir trouver un quelconque lien entre la beauté et le mensonge mais nul n’a la témérité de mettre son veto sur le fait que le mensonge politique au Sénégal est d’une beauté ironiquement rare.

La politique, cette noble voie qui devrait rimer avec vérité, franchise, bienfait et droiture; est devenue tout autre dans la plupart des pays africains et plus singulièrement au Sénégal, au point que certains s’interrogent même sur sa véritable nature aujourd’hui. On ne sait plus s’il convient mieux de dire la politique mensongère ou s’il faut juste rebaptiser la politique et se contenter de l’appeler tout court: le mensonge. Si vous voyagez dans un pays où l’idiosyncrasie des dirigeants politiques est contraire à la morale, un pays où si vous faites la politique et que vous ne mentez pas comme un arracheur de dents vous êtes voué à l’échec; alors bienvenue dans notre cher Sénégal.

« Mentir pour mieux régner »

Nos hommes politiques n’ont qu’un seul crédo: Mentir pour mieux régner!
Vous nous excuserez la répétition du mot “mentir” dont nous faisons usage mais c’est parce que lui trouver de vocable euphémique nous est pratiquement impossible.
Afin de s’emparer du pouvoir de la plus belle des manières, nos leaders, quelles qu’en soient l’appartenance ou la conviction, nous sortent des promesses extraordinairement grandiloquentes, de belles paroles teintées toutes de fausseté comme le ferait un Don Juan en quête d’une colombe. Mais hélas, nous ne nous en rendons compte qu’après qu’ils tiennent le pouvoir entre leurs mains. C’est alors que le pauvre citoyen sénégalais se mord les dents car sachant que ces discours farfelus préélectoraux étaient que pure utopie. Des politiques prometteuses de bonnes choses, présageant tout le champ lexical de l’opulence et de la béatitude; ils passent aux politiques de l’autruche qui feint de ne pas voir le danger en face. C’est d’ailleurs ce qui justifie toute cette attitude je-m’en-foutiste du gouvernement actuel face aux maux dont souffre le pays.

“ Espérons que le prochain président soit mieux”

A l’en croire un célèbre dicton, l’espoir fait vivre. Mais le citoyen sénégalais vit dans et pour l’espoir. Notre fameuse réplique “ Espérons que le prochain président soit mieux” vient en corroborer la véracité.
Pour combien de temps devrons nous encore nous laisser berner par ces gens sans vergogne et sans scrupule aucune, dont toutes les actions sont guidées par des intérêts? Pour combien de temps encore resterons-nous les bras croisés et dire que l’avenir nous réservera mieux? L’avenir, c’est nous-mêmes.
On sent même une certaine abdication, une désolation totale de la plupart des sénégalais quand il s’agit de questions inhérentes à la politique. Ce n’est plus “Espérons que le prochain président soit mieux” mais plutôt “ “Espérons que le prochain ne soit pas pire”.

« Halte à la politique politicienne »

Il serait par conséquent temps que, nous citoyens, tous autant que nous sommes, fassions comprendre à nos politiciens que l’heure n’est plus à la tromperie, à la fiction et à la corruption mais au réveil, au respect des promesses, à la vérité elle même. Un “tiens” vaut mieux que deux “tu l’auras”. Halte à la politique politicienne!

 

Par Aboubacar Samb

 

3 thoughts on “Sénégal ou le pays de l’enchantement du mensonge politique

  1. vraiment c’est un plaisir de vous lire et c’est très instructive, cette teneur grammaticale dont dispose tes textes ! Macha Allah j’attends le prochain impatiemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :